Entretien avec A.F. Rasmussen (Otan)

RasmussenPalmaConf-1835acNgv.jpg
(crédit photo : NGV)

(BRUXELLES2) A Palma de Majorque, j’ai pu m’entretenir, quelques minutes, avec Anders Fogh (Rasmussen), le secrétaire général de l’OTAN. Quelques questions et réponses sur: l’opération de l’ISAF en Afghanistan (un « succès »), le remplacement des Néerlandais (pas de successeur pour l’instant), l’opt-out danois (à supprimer vite) et la coopération avec Catherine Ashton et l’UE (l’amour, presque, fou).

L’offensive à Marjah, comment la qualifiez-vous, un succès ou un échec ?

« Un grand succès. Il y a des progrès militaires et l’opération actuelle est la marque de notre nouvelle stratégie. Nous offrons de la stabilité, il y a une coopération avec le gouvernement, nous assistons la population. L’opération en Helmand sera un modèle pour les opérations futures (NB : à Kandahar, selon certaines sources).

Les Pays-Bas ont décidé de partir d’Uruzgan, qui va les remplacer ?

« Nous serons toujours en Uruzgan et nous aurons une nation-cadre. Et puis, les Pays-Bas ne quittent pas tout de suite (la province). Ce ne sera qu’à partir du mois d’août et selon un processus qui va s’étaler jusqu’à fin année.

Avez-vous reçu une offre formelle d’un Etat ?

« Non. Mais nous avons la volonté de trouver un remplaçant. Je suis confiant.

En tant que Danois, que pensez-vous de l’opt-out qu’a le Danemark en matière de défense de l’UE ?

« Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Et j’espère qu’il pourra être mis fin. Cela empêche en effet le Danemark de participer à la politique de défense européenne. Et ce n’est pas bon pour personne : pour le Danemark, pour l’Union européenne. Il s’agit d’une question nationale bien entendu. Et c’est au Premier ministre danois d’apprécier quand ce sera possible. Mais je crois que cela simplifierait beaucoup de chose. Et le plus tôt sera le mieux.

Je voulais vous parler d’un autre opt-out permanent…, Catherine Ashton, qu’en pensez-vous ? Comment travaillez-vous avec elle ?

Très bien. Ashton et moi avons déjà convenu de nous voir régulièrement, au moins une fois par mois. La prochaine réunion est fixée en mars. Nous avons déjà eu de fructueux échanges de vues, avant que je vienne ici. C’est très profitable pour nos deux organisations.

Nicolas Gros-Verheyde

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).