(B2) L’opération anti-pirates de l’UE dispose sur la zone, selon mes sources, de 7 navires (français Nivose F-732, espagnol Navarra F-85, allemand Emden F-210, italien Etna A-5326, néerlandais Hs Ms Tromp, grec Salamis F-455) et, surtout, de 6 à 8 avions de patrouille maritime, très utiles dans l’action anti-pirates : 1  Merlin III luxembourgeois, rejoint par 1 avion Dash des gardes-côtes suédois, qui arrive cette semaine (basés aux Seychelles en permanence) ; 1 P3 Orion espagnol, 1 Atlantique II français, 1 P3 Orion allemand (basés à Djibouti et parfois au Kenya) + 1 Buffalo Kenyan. Il faut ajouter à cela un 8e avion : le P3 Orion japonais, basé à Djibouti, et associé très étroitement aux opérations d’Atalanta.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Comments are closed.