Les moyens de l’UE prennent le relais des moyens US à Haiti

CastillaApprochHAiti-Esp100204.jpg
(BRUXELLES2 / mis à jour 24 février) 2000 militaires et marins de l’Union européenne sont désormais à pied d’oeuvre à HaÏti, selon les derniers chiffres. Si les navires américains, premiers arrivés dans l’ile des Caraîbes, se retirent peu à peu, les Européens arrivent en relais et renfort. Objectif : participer au déblaiement des habitations et voies de communication, mettre en place des abris, continuer à donner des soins, les besoins sont immenses (lire : dernier bilan).

Quatre navires européens étaient sur place avec 14 hélicoptères : la frégate espagnole Castilla (1), le porte-avion Italien Cavour (2) – tous deux dotés de capacités médicales et chirurgicales de rôle 2 -, le navire britannique amphibie de débarquement RFA Largs Bay (3) et le navire de transport logistique Français TCD Siroco qui a fait la navette avec les Antilles pour apporter du fret humanitaire.

Par ailleurs,l’UE fournit une force de sécurisation de police militaire de 320 hommes (170 Français, 125 Carabinieri Italiens, 23 Espagnols de la Guardia civil). Apparemment, les Pays-Bas qui avaient offerts 60 personnes de la Marechaussee à la Minustah, ont retiré leur offre, les conditions qu’ils posaient en termes de logistique n’ayant pas pu être résolus.

A cela s’ajoutent quelques autres personnels : une dizaine de policiers militaires britanniques, un peloton grec de 30 hommes d’infanterie pour la Minustah, des officiers du génie militaire irlandais, une équipe médicale bulgare, un hopital de campagne, deux postes médicaux avancés français et une unité de purification d’eau…

Tous ces moyens militaires sont coordonnés au niveau de l’UE au sein du SitCen (le centre de situation de l’UE – alias les services de renseignements de l’UE) qui a monté une cellule de coordination EUCO spécialement dédiée à l’opération d’Haïti et dépêché deux agents sur place pour faciliter l’opération.

(1) Lire également :Le navire hopital espagnol est au Petit-Goave (Haiti)
(2)  Le porteavions italien Cavour en route vers Haïti
(3) Article à suivre

(Crédit photo : marine espagnole)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).