EUBAM Moldova-Ukraine ouvre un nouveau bureau à Chisinau

(B2) La mission d’assistance de l’UE d’assistance aux frontières de la Moldavie et de l’Ukraine (EUBAM) vient d’ouvrir un bureau de liaison à Chisinau (Moldavie). L’objectif est de renforcer le service des frontières et des douanes de la Moldavie (qui en a bien besoin), et d’augmenter la sécurité aux frontières tout comme faciliter la circulation des personnes et des marchandises entre les deux pays. Cet office qui n’est situé qu’à quelques kilomètres de la frontière de la Transnistrie aura aussi comme mission de fournir une “assistance technique” à la communauté internationale pour tenter de résoula question de la Transnistrie. Si besoin se faisait sentir, elle pourrait ainsi rapidement se transformer en mission “d’observateurs” (on n’en est pas là mai…).

Ce bureau fait partie de ce que l’on appelle la “phase 7” d’EUBAM qui comprend trois nouvelles structures parmi lesquelles une unité de soutien opérationnel et analytique et une unité de construction des capacités. Il sera concrètement basé en deux endroits au quartier général du service des gardes frontières moldaves et au quartier général du service des douanes. Il sera composé de 2 experts de l’UE et de trois agents nationaux.

La mission EUBAM a été établie en 2005 pour aider à lutter les trafics en tous genres générés par le “trou noir” de la Transnistrie, province sécessionniste de la Moldavie, reconnue par aucun Etat du monde, mais protégée par des “forces de paix” russes.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).