Séisme à Haïti: l’observation satellite, une aide précieuse. Les destructions sous-estimées


UnosatLogoCharteCatNat.jpg
(B2) Le dernier rapport de l’UNOSAT est plutôt pessimiste sur Haïti.
L’office satellitaire de l’organisation des Nations-Unies a établi plusieurs cartes notamment celles du regroupement spontané des victimes. Les ponts et les débris obstruant les routes ont été identifiés à partir des images GeoEye-1 acquises le 12 janvier 2010. Selon l’UNOSAT : « cette analyse préliminaire n’a pas été validée sur le terrain. Les dommages ont été probablement sous-estimés. » Télécharger la carte

Selon l’analyse du centre de recherches de la Commission européenne (JRC) : « More than 4000 physical structures were destroyed or damaged in Port-au-Prince, Haïti, by the magnitude 7 earthquake that struck the country on 12 January 2010. About 2000 residential buildings have partially or totally collapsed and the same number of buildings shows severe damage. A number of critical infrastructures such as government buildings, educational structures and hospitals have collapsed or are severely damaged. » (*)

(*) Je suis désolé de ne livrer qu’une version en anglais. Mais le commissaire Potocnik, chargé du dossier « Recherche » à la Commission, a décidé de ne communiquer qu’en anglais sur le séisme en Haïti (pays francophone cependant). Une version en français sera disponible lundi ou mardi ! m’a-t-on répondu.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “Séisme à Haïti: l’observation satellite, une aide précieuse. Les destructions sous-estimées

  • 17 janvier 2010 à 08:50
    Permalien

    ça donne à peu près ça en français

    « More than 4000 physical structures were destroyed or damaged in Port-au-Prince, Haïti, by the magnitude 7 earthquake that struck the country on 12 January 2010. About 2000 residential buildings have partially or totally collapsed and the same number of buildings shows severe damage. A number of critical infrastructures such as government buildings, educational structures and hospitals have collapsed or are severely damaged. » (*)

    Plus de 4000 structures physiques étaient détruits ou endommagés à Port-au-Prine, Haïti, par le tremblement de terre de magnitude 7 qui a secoué le pays le 12 Janvier 2010. Environ 2000 immeubles résidentiels se sont en complètement ou en partie effondrés et un nombre identique d’immeubles sont sévèrement endommagés. De nombreux infrastructures critiques comme immeubles gouvernementaux, structures éducatives et hôpitaux sont effondrés ou sévèrement endommagés.

Commentaires fermés.