Un nouveau thônier espagnol échappe à une attaque pirate

(BRUXELLES2) Un thônier espagnol – l’Ortube Berria – qui pêchait au large des Seychelles (à 230 miles à l’ouest de Mahé l’ile principale des Seychelles et à hauteur de Mombasa, Kenya), a été victime d’une attaque de pirates vers 4h40 (heure zoulou, 8h40 locales) dimanche matin.  C’est le navire de pêche qui naviguait à proximité, Intertuna III, qui a informé le centre de surveillance maritime des opérations de pêche espagnol ( Centro de Operaciones de Vigilancia Marítima ou COViM).

La dizaine de pirates montés à bord de deux skiffs de couleur blanche a mené l’attaque, durant plus de 30 minutes, utilisant des armes et une grenade de RPG. L’équipe de sécurité privée à bord a répliqué, faisant usage de leurs armes, a confirmé le Ministère de la défense espagnole. Aucun dommage n’a été subi par le navire et l’équipage est sain et sauf.

Un des avions de patrouille maritime de l’opération européenne anti-piraterie, basé aux Seychelles, a survolé la zone. Et le commandant de l’opération Atalanta a demandé à la frégate portugaise « Alvarez Cabral », qui faisait partie de la flotte de l’OTAN, de sécuriser la zone. La frégate espagnole Canarias se trouvait à plus de 600 miles du lieu de l’attaque, précise-t-on du coté espagnol (NB : elle remonte normalement vers l’Espagne ayant terminé sa mission).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).