Le navire norvégien d’Atalanta essuie des coups de feux

(B2) Plusieurs coups de feux ont été échangés entre des “pêcheurs” somaliens et le navire norvégien, partie prenante de la force européenne anti-piraterie Eunavfor Atalanta. Dans la nuit de samedi, le Fridjof Nansen était proche des côtes somaliennes, à 12 miles à l’est de Caluula, un village du nord-est de la Somalie (dans la région autonome du Puntland). “Une zone connue – selon Atalanta – pour des activités illégales de piraterie“. Le bateau de visite s’est livré à un contrôle de plusieurs boutres de pêcheurs. Tout allait bien pour les premiers bateaux contrôles qui “se sont montrés coopératifs“. En approchant du quatrième, des coups de feux ont été soudain tirés en direction des marins norvégiens. Ceux-ci ont répliqué immédiatement et se sont mis à bonne distance pour éviter l’escalade, à une distance d’environ 1000 mètres. Aucun  norvégien n’a été blessé. En revanche des sources somaliennes citées par l’AFP font état de deux tués – un Somalien et un Yéménite – ainsi que trois blessés – dont deux Yéménites. Information non confirmée, mais non démentie au QG d’Atalanta à Northwood. Les Norvégiens “se sont mis à bonne distance d’environ 1000 mètres. Aussi ils ne pouvaient confirmer les informations sur des blessés (s’il y en a eu) et ils ont continué leur tâche d’accompagnement des bateaux du PAM“.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).