Un des pirates transférés en Espagne déjà libéré

(B2) Un des pirates suspectés d’avoir commis l’attaque du thonier basque Alakrana, rapatrié en Espagne la semaine dernière, a été libéré par le juge. Santiago Pedraz a, en effet, estimé qu’il n’y avait pas de preuve qu’il avait plus de 18 ans. Dans le doute, il a donc ordonné sa libération. Les premiers rapports indiquaient que l’intéressé était majeur. Mais celui-ci prétendait le contraire. Les différents tests médicaux – effectués à la demande de l’Audienca nacional – s’ils ont permis d’établir qu’il avait plus de 17 ans, n’ont pas permis d’établir, de façon sûre qu’il avait plus de 18 ans.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).