L’adaptation du Traité de Lisbonne pour la PESC/PESD, presque terminée

(BRUXELLES2) Le nouveau Traité européen (version Lisbonne) oblige à différents aménagements des structures institutionnelles : règlement intérieur du Conseil (qui comprendra un volet sur le Conseil européen…), règlement financier… Accompli à marches forcées par la présidence suédoise, lors de plusieurs séances des ambassadeurs, ce travail est en passe de se terminer. Un temps relativement court par rapport à l’ampleur du travail qui s’explique par deux raisons.

Le travail avait déjà été commencé il y a plusieurs années déjà quand la Constitution  européenne devait entrer en vigueur. Puis il avait été “mis au frigo” avec les “Non” néerlandais et français. Le “Non irlandais” au Traité de Lisbonne avait à nouveau gelé les travaux. Discrètement, depuis plusieurs mois, les techniciens avaient repris leur ouvrage, remettant à jour leurs anciens travaux et vérifiant les questions à résoudre.

Quand la question de l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne est devenue plus actuelle, ils n’ont plus eu qu’à soumettre aux diplomates les différents points à résoudre et les solutions envisagées. Un des premiers travaux que nous pouvons présenter est cette “Note de la présidence sur l’état d’avancement des travaux concernant la présidence des instances préparatoires du Conseil (formation des affaires étrangères)”

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).