Actu BlogPiraterie maritime

Quel sera le commandement de l’opération Atalanta en 2010 ? (maj)

(BRUXELLES2) La répartition des commandements de l’opération européenne anti-piraterie déployée au large de la Somalie (Atalanta) est à peu près fixé (voir les premiers éléments). Les différents Etats-Majors se sont mis d’accord sur un équilibre.

Savant dosage. Le commandant d’opération, un Britannique, à Northwood, sera secondé par un adjoint, un Allemand et un Grec Espagnol. Le commandement de la force sur place sera partagé en trois : d’abord un Italien pour le premier quadrimestre (décembre à mars), puis un Suédois (avril à juillet) à bord du HMS Carlkrona, puis un Français (août à novembre).

Des navires australiens ? La plupart des pays qui ont participé à l’opération en 2009 reprendront du collier, y compris la Norvège et la Croatie. Un autre Etat non membre a été approché, l’Australie. Aucune décision officielle n’a encore été prise de part et d’autre. Mais le commandant d’opération, le contre-amiral Hudson, a été autorisé à mener les négociations en vue d’incorporer les Australiens à son plan de marche.

Moyens adaptés aux conditions météo. La seconde réunion de génération de force, qui a lieu le 8 octobre, a pour objectif de finaliser la répartition des différentes frégates selon les périodes. Il manque encore quelques moyens, surtout les pétroliers ravitailleurs et les avions de patrouille maritime. L’objectif de Hudson, selon un expert du dossier, est d’obtenir une nette variation de moyens : beaucoup plus (une bonne dizaine de bateaux + avions) durant les périodes climatiques favorables (mars-mai, octobre-décembre) aux pirates et moins durant les périodes de mousson où les attaques sont plus difficiles.

Des avions… Si la présence d’un Awacs pendant toute la période n’est pas confirmée (cela coûte cher), les avions luxembourgeois, en revanche, seront de la partie. Reste à leur trouver une petite place sur un tarmac, celui de Djibouti est apparemment déjà bien plein, et celui des Seychelles est limité en espace.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.