Fin du bouclier anti-missiles : une décision sage et excellente pour Sarkozy



(BRUXELLES2) Les Suédois sont des gens ponctuels. La fin du mini-sommet de Bruxelles consacré à la préparation du G20 était annoncée pour 22h15. L’horaire a été respecté. Et la conférence de presse a pu démarrer à temps. L’intérêt de la traditionnelle rencontre entre le chef de l’Etat et de la presse est l’occasion d’avoir des informations et explications sur ce qui vient de se décider mais aussi des réactions sur les évènements de l’actualité. C’est ce dernier aspect qui m’intéressait. Plus particulièrement sur le bouclier anti-missiles demandant à Nicolas Sarkozy un commentaire sur la récente décision américaine. Il ne s’est pas fait prier pour montrer toute sa satisfaction

Excellente décision. « C’est une excellente décision à tous points de vue. Et j’espère que nos amis russes l’apprécieront. Cela fait bien longtemps que je pense qu’entre les Etats-Unis, l’Europe et Russie, il y a un vaste espace de sécurité à organiser, ensemble. C’est une décision extrêmement sage… » Puis d’ajouter : « J’ai toujours été convaincu de la nécessité de l’Europe de la défense. Je respecte parfaitement la décision des Tchèques et Polonais (d’accueillir le bouclier anti-missile Us). Mais j’estime que pour les décisions de cette nature, au minimum, il fallait en parler ensemble. »

Faisons effectivement crédit au chef de l’Etat de n’avoir pas varié de position, sur ce plan, même à un moment où ce n’était pas toujours un sentiment majoritaire.La république Tchèque et la Pologne avaient – en acceptant et en négociant en solo avec les Etats-Unis – gravement endommagé le “contrat de solidarité” qui lie entre eux les Européens, dans la recherche de solutions communes, y compris en matière de politique étrangère et de sécurité. Et de leur “cavalier seul”.

Lire aussi : Sarkozy répond oui à la proposition de Medvedev d’un pacte de sécurité (novembre 2008) et Bouclier antimissile US, une question européenne dit Sarkozy (juillet 2008)

Photo : © (l’excellent) Thierry Monasse

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).