7 pirates désarmés dans une action EUNAVFOR-Japon

(BRUXELLES2) Dans une action combinée entre les navires de l’opération européenne antipiraterie EUNAVFOR Atalanta et l’avion de patrouille japonais, un skiff pirate suspect a été stoppé et désarmé.

Approche combinée avion-hélico-marins. L’avion patrouilleur Orion japonais avait remarqué un skiff suspect, avec 7 personnes à bord, le matin du 22 août, à 80 miles des cotes d’Aden et à moins de 5 miles de navires marchands. Le navire norvégien, Fridtjof Nansen, a lancé deux bateaux rapides à l’abordage tandis que, le navire amiral d’Atalanta, le néerlandais Evertsen envoyait un hélicoptère. Celui-ci lança des tirs de semonce. Tandis que les marins norvégiens encerclaient le skiff suspect et appréhendaient les pirates.

Des armes mais pas de preuve d’acte de piraterie. A bord ils trouvent « 4 kalachnikovs, deux pistolets, un lance-grenade RPG, des cartouches, du carburant et des échelles » raconte le commandant du navire norvégien, Ole Morten Sandquist. « Mais aucun matériel de pêche« . Cependant après plusieurs heures d’interrogatoire et de garde à vue, après consultation du juriste et de la police militaire, les suspects ont finalement été libérés « en raison du manque de preuves pour aller en justice » (il n’y avait pas de flagrant délit). « Dans les eaux internationales, il n’existe aucune loi qui empêche de détenir des armes » explique Sandquist. Les armes ont été détruites.

(mis à jour mar 25 août avec des informations de la marine norvégienne)

In a combined action including EU NAVFOR ships, fast rhibs, a helicopter and a Japanese maritime patrol aircraft, a suspected pirate skiff was stopped and disarmed. In the morning of 22 August, a Japanese maritime patrol aircraft detected and reported a suspect skiff in the Gulf of Aden, some 80 nm east off Aden. The aircraft observed 7 persons on board, a ladder and large amounts of fuel. The skiff was  approximately 5 nm away from passing merchant vessels. The Norwegian EU NAVFOR warship HNOMS Fridtjof Nansen reacted  immediately and set course to the suspect skiff, launching her two fast rhibs to prepare for boarding. The Netherlands EUNAVFOR warship HNLMS Evertsen immediately launched her helicopter to close and follow the skiff until arrival of the Norwegian fast rhibs. When the first skiff tried to get away, HNLMS Evertsen’s helicopter fired warning shots to stop the skiff. On observing the shots the skiff stopped and was subsequently boarded by Fridtjof Nansen’s boarding team.   Due to lack of positive evidence of a pirate attack the skiff and its crew were finally released.   The discovered ladders, rifles and rocket propelled grenades were seized and disposed of.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).