L’ancien Premier ministre Topolanek nu… Chut secret national


(BRUXELLES2) Après avoir nié être présent, l’ancien Premier ministre tchèque qui était encore il y a peu président de l’Union européenne a finalement reconnu avoir participé à une soirée, très privée, et très déshabillée, dans une villa en Sardaigne appartenant à son homologue italien, le président du Conseil, Silvio Berlusconi, en mai 2008. La soirée était effectivement privée… de vêtements, si on en juge par les déshabillés très prononcés des femmes – dont plusieurs paraissent plutôt des « professionnelles » – et des hommes présents. 
Mais Topolanek a dénoncé un photomontage ne le présentant pas à son avantage (peut-être se trouve-t-il plus beau en réalité !).

Le rôle de la presse

Les photos viennent d’être publiées par le quotidien espagnol, El Pais, contournant ainsi la censure du président du Conseil italien qui avait interdit la diffusion de ces photos aux journaux italiens au motif de sa vie privée et de la présence d’un autre chef du gouvernement. Comme l’écrit justement l’éditorialiste d’El Pais, cette publication ressort d’un intérêt démocratique, et de préservation de la liberté de la presse. La préservation de la vie privée est une chose. Mais quand plusieurs personnalités publiques sont invitées, et que surtout des moyens publics sont employés (avec utilisation des moyens de l’Etat), on ne peut prétendre ensuite à la protection de la vie privée.

Les avions militaires mis à contribution

Une des associations de consommateurs les plus importantes d’Italie – le Codacons – a, en effet, déposé plusieurs plaintes, notamment devant le Procureur de Bologne, après être entré en possession d’un document de la Guardia di Finanza, indiquant jour par jour, tous les personnes qui de juillet 2001 à octobre 2007 ont utilise des avions, des hélicoptères, des vedettes rapides et des gardes-côtes de l’armée italienne à des fins qui n’étaient pas tout à fait publiques. Listes qu’on peut trouver sur le site de Carlo Rienzi.
(crédit photo : © El Pais)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).