L’abstention moins prononcée que prévue

(B2)Le taux de participation aux élections européennes ne subirait pas la baisse redoutée, selon les chiffres donnés par le Parlement européen, mais variable légèrement (baisse, hausse ou stabilité),
selon les pays.
– Allemagne: 20,2 à 14:00 contre 20,4 en 2004
– Autriche: 41,2 % à 14:00
– Danemark: 20,4 % à 12:00 contre 16,3 e, 2004
– Estonie: 34,9% à 16:00 contre 21,1 en 2004
– Espagne: 24,25% à 14:00 (identique 2004)
– France: 14,81 % à 12:00 contre 13,8 en 2004 (NB : 33,18% à 17:00 contre 33,24% en 2004)
– Grèce: 30 % à 14:00
– Hongrie: 24,09 à 15:00 contre 25,50 en 2004
– Lettonie: 52,94% contre 41,34 en 2004
– Lituanie: 8,51 % à 14:00 contre 23,91 % en 2004
– Pays-Bas: 36,5 contre 39,3 en 2004
– Pologne: 6,65 % à 12:00 contre 5,94 en 2004
– Roumanie: 14,95 à 16:00
– Slovénie: 18,43 à 16:00

Ces chiffres ne tiennent pas compte de certains pays qui semblent connaître une baisse plus marquée
– Royaume-Uni qui votait jeudi (- 10 points, à 28%),
– Irlande qui votait vendredi (- 4 points, à 55%), de l’Italie
– Italie qui vote samedi et dimanche (- 3 points le premier jour de vote, le samedi, 17,8% contre 20,5% en 2004)

 (NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).