Les Australiens rejoignent la CTF 151 : une frégate, une avion


(B2) Le ministre des affaires étrangères australien l’avait laissé entendre il y a quelques jours. C’est maintenant une décision officielle. Le ministre de la défense australien, Joel Fitzgibbon, l’a annoncé aujourd’hui. Les Australiens vont rejoindre officiellement la lutte anti pirates, dans le cadre de la coalition américaine CTF 151. Un navire de guerre, le HMAS Warramunga et un avion de patrouille maritime de type Orion P3-C, qui faisaient partie jusqu’ici de l’opération Slipper (Afghanistan) seront affectés à cette tâche. Soit un peu de 400 hommes mobilisés (250 pour la frégate, 170 pour l’avion).

Leurs règles d’engagement seront “robustes pour faire face à toute menace” précise-t-on à Canberra. Les bateaux rapides (RHIB) pourront prendre d’assaut les bateaux pirates, confisquer les armes et détenir les pirates. Mais n’ayant pas d’accord de transfert, ils les remettront aux Américains ou aux autorités kenyanes. Ils ne mèneront normalement pas d’opération de libération d’otages. Mais des troupes spéciales pourront faire partie de l’équipage.

Pour lire le communiqué du ministère de la Défense.  (Photo : marine australienne.)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).