Gouvernement tchèque : trois nouveaux noms

(B2)Jan Fischer, le futur Premier ministre tchèque, qui va présider aux destinées de l’Union européenne en mai et juin, se refuse à être « une marionnette » comme il l’a décrit à mes confrères tchèques. Il a ainsi proposé trois autres noms pour des postes importants – justice, finances, industrie et commerce – au lieu de ceux proposés par les partis politiques ODS et CSSD.

Aux Finances, ce serait Jaroslav Mil. Actuellement président de la Confédération de l’Industrie (depuis 2004). Né le 10 août 1958, et ancien président de CEZ l’électricien national.

A la justice, ce pourrait être Peter Mlsna. L’actuel directeur de la législation gouvernementale est un des benjamins de l’équipe (il est né en 1978). De 2003 à 2005, il a travaillé à l’Office gouvernemental chargé d’apprécier la compabilité du droit européen.

A l’industrie et commerce, ce serait Milan Hovorka. Actuel vice-ministre de l’Industrie et du commerce. Né le 15 janvier 1961, il a intégré le ministère fédéral tchécoslovaque du Commerce extérieur. De 1990 à 1996, il a travaillé à la mission permanente de la République tchèque à l’ONU à Genève. En 1998 jusqu’à 2004, il devient le Représentant permanent de son pays à l’OMC.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).