L’Espagne demande une extension d’Eunavfor vers le sud

(B2)La note que vient de remettre l’ambassadeur espagnol auprès de l’Union européenne à ses homologues des 27 sonne le tocsin. Les récentes attaques dans le sud de la Somalie – une dizaine d’attaque menées, entre le 21 et 24 mars, dont deux proches de Dar es Salaam (Tanzanie), à environ 500 miles des côtes somaliennes et proche de la zone économique exclusive des Seychelles, et au nord-ouest de Madagascar – montrent une nette « aggravation » de la situation et sont une « menace directe contre la flotte de pêche et marchande » explique le diplomate espagnol. L’Espagne (soutenue par la Grèce et la France) entend ainsi appeler, lors du Conseil des ministres de la pêche de jeudi et vendredi (23 et 24 avril), l’Union européenne à prendre des « mesures appropriées pour protéger les intérêts des flottes de la Communauté (européenne) opérant dans cette zone ».

Une extension de l’opération Atalanta à venir. L’idée sous-jacente à cette note espagnole vise à promouvoir une extension de l’opération EUNAVFOR Atalanta vers la zone des Seychelles, et d’établir dans la zone « une base » pour faciliter la conduite des opérations. Il s’agit aussi d’ajouter de façon expresse aux objectifs de l’opération, la protection de la flottile de pêche européenne (NB : environ 250 navires européens pêchent le thon dans cette zone, essentiellement espagnols et français, notons quelques portugais, britanniques, grecs également). Une note qui conforte l’analyse des responsables militaires de l’opération, estimant nécessaire de rééquilibrer géographiquement EUNAVFOR entre les deux zones (Golfe d’Aden et Océan Indien) et arrive aussi à point nommé – quand va commencer à s’établir un premier bilan de l’opération (le terme des six mois arrive début juin) et à se négocier la reconduction de l’opération.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).