Le chef d’Etat-major de la marine grecque en visite en France

(B2)Le chef de l’état-major de la Marine nationale grecque, le vice-amiral Georges Caramalikis, a commencé une viste en France qui se prolongera jusqu’à 30 avril. Au programme de la visite de la délégation grecque, des entretiens à Paris avec son homologue français, l’amiral Forissier, une visite à Toulon au Centre de commandement de la région et de l’arrondissement maritimes Méditerranée (CECMED), où il sera reçu par le vice-amiral Yann Tainguy, puis au QG de la Flotte française (Force d’action navale-ALFAN), toujours à Toulon. Enfin, cette visite se clôturera à Brest par une rencontre avec le commandant de la Force océanique stratégique (ALFOST), le vice-amiral d’escadre Jean-François Baud. Une visite qui n’est pas seulement protocolaire. Puisque la marine grecque veut s’équiper des frégates françaises (lire « La Grèce fait son marché en France« ). Un programme d’équipement qui ne sera pas de sérieuses contreparties. La Grèce pourrait demander à ce que les navires de guerre soient, en partie ou totalement, construits dans les chantiers navals grecs (cette condition existait déjà dans les achats précédents des Grecs).

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).