9 pirates appréhendés par une frégate allemande

(BRUXELLES2) La frégate allemande Rheinland-Pfalz qui patrouille dans le Golfe d’Aden dans le cadre de l’opération EUNAVFOR Atalanta a déjoué une attaque de pirates et arrêté 9 suspects. La Bundeswehr raconte “Il était 7h12, quand la frégate a reçu un appel d’urgence du cargo MV Courier battant pavillon d’Antigua et Barbuda mais appartenant à l’armateur allemand frères Winter. Celui-ci était à environ 50 miles du navire de guerre allemand. Un hélicoptère de type Sea Lynx fut alors dépêché sur place, ainsi qu’un hélicoptère américain de l’USS Monterey (de la CTF-151) qui était aussi dans les parages. Les tirs de semonce ont permis de stopper l’attaque. Deux heures plus tard, à 9h50 environ, le Rheinland-Pfalz était près du bateau marchand et embarquait les pirates à bord. Les éléments de preuve ont été sauvegardés”. Point essentiel quand on sait que c’est pour manque de preuve que neuf pirates appréhendés par la marine US ont été récemment libérés. “Les suspects sont interrogés. La décision sur la suite de la procédure sera prise au niveau du gouvernement”, précise-t-on à Berlin au QG de la Marine.

(Mis à jour 5 mars) Le parquet de Hambourg a ouvert une enquête. Ce qui pourrait laisser supposer que les pirates puissent être rapatriés pour jugement en Allemagne (si le pavillon est étranger, l’armateur du MV Courrier est allemand en effet. Mais, parallèlement, le gouvernement fédéral examine intensément le transfert des poursuites pénales à un Etat tiers” a-t-on expliqué à Berlin.

(NGV)
Photo : Bundeswehr

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).