Les six actions proposées par l’Union européenne à Gaza

(extrait d’un article paru dans Europolitique) Au Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, les 27 ont décidé et proposé six actions aux parties au conflit:
– le renforcement de l’aide d’urgence humanitaire immédiate, notamment pour l’Agence de l’Onu pour les secours aux réfugiés palestiniens (UNWRA) et les autres agences internationales;
– un soutien à la réhabilitation, la reconstruction, au redressement économique et au développement économique futur de Gaza ;
– la réactivation d’assistance frontalière de l’UE au point-frontière de Rafah (EU BAM Rafah), « dès que les conditions le permettent » ;
– la « possibilité » d’étendre cette assistance à d’autres points de passage (sous entendu, tenus par Israël) dans la région ;
– la prévention du commerce illicite et du trafic d’armes et de munitions, avec l’engagement à « trouver des moyens de collaborer » aux efforts des États-Unis ;
– un soutien à la reprise du processus de paix. Javier Solana est parti, lundi, pour une nouvelle tournée de trois jours au Proche-Orient. Il devrait rencontrer le président Hosni Mubarak (Egypte), le roi Abdullah II (Jordanie), le président Mahoud Abbas, et le Premier ministre Salam Fayyad (Autorité palestinienne) ; le Premier ministre Ehud Olmert et sa chef de la diplomatie Tzipi Livni (Israël), ainsi que le nouvel envoyé spécial américain pour le Moyen-Orient, George Mitchell. Objectif, entre autres : trouver un accord pour rouvrir rapidement EUBAM Rafah (cf. plan de développement accéléré).

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).