L’armée britannique reste rompue à un rythme très élevé. Les règles de repos violées

(B2) Le général Sir Richard Dannatt, chef de l’Etat-major britannique, a averti dans son discours, hier, lundi (19 janvier 2009), sur le rythme imposé aux troupes britanniques, estimant que le temps de repos entre deux engagements opérationnels devait être augmenté. Il a ainsi reconnu que les lignes directrices des forces armées étaient « violées ». Ces règles « ne sont pas des règles rigides, destinées à nous assurer que nous pouvons accomplir les tâches que le gouvernement exige de nous ». Certes ! Mais « Nos troupes sont actuellement soumises à un rythme opérationnel élevé ». Cependant, a-t-il indiqué « la situation s’améliore et les chiffres les plus récents nous montrent que le niveau des infractions est en baisse ».

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).