Pour sauver son mariage, une seule solution : quitter l’armée?

(B2)L’Armée de terre britannique aurait besoin de 20.000 hommes supplémentaires pour venir appuyer des unités décimées par la maladie, les blessures et… les soldats qui la quittent pour sauver leur mariage, selon plusieurs sources haut placées dans la défense britannique, citées l’hebdomadaire « Mail on Sunday » (qui appartient au même groupe que le Daily Mail, a un gout avancé pour le sensationnalisme et les filles bien en chair, mais a aussi de bons canaux d’information…).

Selon notre confrère britannique, jusqu’à un quart des troupes parmi les 98.000 hommes en service est indisposé pour des raisons médicales. « L’intervalle entre les intervention est passé de deux ans à trois mois. Et les hommes quittent l’armée parce que cela met une intolérable pression sur leur santé et leur vie personnelle. » Le taux de divorce des hommes d’unités telles que le Regiment parachutiste atteindrait 50 %. Explication (scientifique) du député conservateur, Patrick Mercer, lui-même ancien officier:  « Beaucoup de relations n’ont que eu que peu de temps au lit et quand les hommes reviennent après une longue absence, ils trouvent souvent celle qu’ils ont laissé avec quelqu’un d’autre.» Ce n’est pas très romantique ni très stratégique.
Mais cela semble assez …concret!

 (NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).