Un officier grec dirigera la force EUNavfor-Atalanta sur zone

(B2)C’est le « commodore » Antonios Papaioannou qui va prendre le commandement de la force européenne « EuNavfor Atalanta » de lutte contre la piraterie maritime au large de la Somalie. Il était depuis avril 2008, directeur du centre d’opérations national. Il devrait commander la force européenne d’une dizaine de bateaux et avions, sur place. Il travaillera sous les ordres du chef de l’opération, le britannique Philip Jones qui oeuvrera à partir de son QG de Northwood (Royaume-Uni). Le poste de commandant de la force devrait être assuré à tour de rôle par des officiers d’autres Etats membres (espagnols et néerlandais sont candidats).

Né en 1957, diplomé de l’académie navale en 1979, du collège de guerre grec et du collège de défense de l’Otan (à Rome), il a été officier sur les destroyers Kanaris et Themistocles, puis a pris le commandement de la corvette AGO9, de la frégate Spetsai (2001-2003) et a commandé enfin le 2e escadron de frégates – HELLFRIGRON2 (2006-2008). Il a notamment servi en mer rouge (durant l’Opération Bouclier du désert – Desert Shield) et dans le golfe persique (opération Liberté immuable – Enduring Freedom) à bord du Spetsai.

Papaioannou ne devrait pas avoir trop de problèmes d’entente au moins culturelles, avec le « rear-admiral » Philip Jones qui commande l’opération ; il connait bien la marine britannique pour avoir été attaché de défense à l’ambassade de Grèce à Londres.

(NGV)

(Photo : marine grecque, le « Spetsai » où a officié Papaioannou)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).