Russie Caucase Ukraine

Le “Manneken Pis” aux couleurs de la Géorgie


(B2) Le Manneken Pis a été habillé des habits traditionnels géorgiens, rouge et blanc, le temps d’une manifestation, samedi 16 août.

« Cet habit national pour nous est important car, sous l’empire russe, porter l’habit géorgien était une manière de défier le pouvoir » a expliqué Salomé Samadachvili, ambassadrice de Géorgie auprès de l’Union européenne, sur les écrans de la RTBF (la télévision nationale belge).

Cet habillage n’était pas une action officielle de la ville de Bruxelles. Mais avait été autorisé par l’association des amis de Manneken qui gère la statue du « môme qui pisse ». La statue qui, est le symbole avant tout de l’indépendance d’esprit des Bruxellois, n’a jamais aussi bien justifié son existence.
Crédit photos : B. Ramishvili


Quelques 300 Géorgiens de Belgique et d’Allemagne s’étaient rassemblés dans
l’après-midi dans le centre de Bruxelles, près de la Bourse, demandant la fin des combats et de l’intervention russe dans leur pays. Ils ont aussi réclamé à l’Europe de ne pas les oublier et d’intervenir.

(NGV)

Crédit photo : Quarsan

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).