L’Euromarfor change de commandement au Liban


(B2) C’est la France qui prend le relais, le 1er septembre, de l’Italie pour le commandement de la Task force 448 (TF448), la force maritime qui patrouille au large du Liban, vient-on d’apprendre de l’Etat-major des armées. Le contre amiral Alain Hinden en exercera le commandement, au titre de l’Euromarfor, depuis le bâtiment « Somme« . Il sera à la tête d’un état-major multinational – comprenant six Italiens, deux Espagnols, un Portugais, un Grec, un Turc, soit un tiers de l’effectif, qui représente les différents Etats engagés dans l’opération.

La TF 448 est la composante maritime de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). Elle agit au large des côtes libanaises sur la base des résolutions 1701 et 1773 du Conseil de sécurité de l’ONU. Son mandat : « aider les autorités libanaises à contrôler les flux maritimes, veiller à ce qu’aucune livraison illégale d’armes ne parvienne par mer sur le sol libanais, fournir une capacité d’évacuation de ressortissants et former la marine libanaise pour qu’elle puisse, à terme, assurer son entière souveraineté sur ses eaux territoriales ». Elle est essentiellement fournie par les Européens réunis au sein de l’Euromarfor. Elle est composée d’une douzaine de bâtiments provenant des différentes nations représentées au sein de l’Etat-major : frégates, corvettes, chasseurs de mines, patrouilleurs et un bâtiment de soutien.

L’Euromarfor a été créée en 1995 d’une volonté commune de la France, de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal de mettre en place une force aéro-maritime européenne pré planifiée. L’Euromarfor est actuellement dirigé par l’Italie pour deux ans. Il fournit à l’ONU un état-major à la TF 448 pour une durée d’un an à compter du 1er mars 2008. L’Italie en a ainsi assuré le commandement pour les premiers six mois ; la France lui succédant jusqu’au 1er mars 2009.

(NGV)

Crédit photo : Marine nationale

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).