Touche européenne au défilé du 14 juillet, placé sous le sceau de l’ONU


(B2) Le défilé militaire français, le 14 juillet, s’est déroulé – cette année – sous le symbole des Nations-Unies et des forces de maintien de la paix, avec la participation de différentes forces européennes.

De façon symbolique, le défilé était ouvert par les Casques bleus. Et, le drapeau des Nations-Unies était porté par un Français accompagné d’un aviateur italien et un marin espagnol. Des forces de 12 Etats membres y ont participé :  3 Allemands, 10 Autrichiens, 4 Belges, 1 Chypriote, 7 Espagnols, 6 Britanniques, 3 Grecs, 1 Hongrois, 9 Italiens, 16 Polonais, 2 Portugais, 1 Slovène (ainsi que 5 Croates). Ces bérets bleus sont actuellement déployés de Chypre, du Liban et du Golan (seuls peuvent en effet porter le béret bleu, selon le code des Nations-Unies, ceux qui sont en poste ; suivaient d’ailleurs plusieurs Français en béret foncé, qui étaient déployés dans les mois précédents).

Une dizaine d’appareils de différents Etats membres participaient également au défilé :

9 avions européens : 1 Eurofighter 2000 espagnol et 1 italien (pour le ravitaillement en vol et la projection de puissance), 2 Mig – 1 MIG 29 Slovaque et 1 MIG21 roumain – 1 Gripen hongrois (aux cotés des Mirage français), 3 Alpha Jet belges (en patrouille commune avec les Alphajet français), 1 Transall C160 allemand (aux cotés des Transall français pour la projection de forces). Et
deux hélicoptères européens : 1 cougar slovène, 1 tigre allemand.

A signaler également la participation de troupes françaises qui ont connu un engagement européen notable:
• le 21e Rima (infanterie de marine) qui était présent au Tchad le 1er février pour l’évacuation des citoyens européens, à N’Djamena, face à l’offensive des rebelles.
• Le 61e régiment d’artillerie, qui a déployé les Drones SDTI au Kosovo, pour surveiller les frontières du nouvel Etat, en février.
• Le 1er régiment de tirailleurs, qui a été le premier engagé au Liban en 1996.

(NGV)

(pour l’ordre du défilé, cliquez ici)

Crédit photo : (haut) CCH Fiard – DICOD – (bas) Tigre allemand

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).