Javier Solana: la Russie bienvenue à Eulex Kosovo si elle le désire


Solana-2007.jpg
Interview express avec Javier Solana, Haut représentant pour
la politique extérieure et de défense (publiée dans Europolitique)

• Vous avez discuté des opérations et du renforcement des capacités militaires, avec quel objectif ? Changer le mode de fonctionnement actuel ?
Toutes les opérations sont différentes et souvent complexes. On ne peut avoir un même schéma pour toutes. Il faut sans doute avoir plus de flexibilité, toujours se confronter avec la réalité pour faire évoluer notre capacité. Il faut s’ouvrir aux opinions des autres. C’est en cela que la réunion était intéressante. Tenir « la tête ouverte » est important et c’était çà l’essentiel de notre travail aujourd’hui.

• Les groupes de combat ne sont cependant pas vraiment efficaces, ils n’ont jamais servis. Ne faut-il pas revoir quelque chose ?
Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Les groupes de combat sont un succès, ils existent. Et il ne faut pas confondre leur usage à celui des autres missions. Les groupes de combat n’ont pas vocation, a priori, à servir dans des opérations de la PESD, à s’incorporer dans des processus de génération de force. Ils sont là pour réagir rapidement à une situation. Ce n’est pas la même chose.

• Certains députés réclament un changement de mandat de l’Eubam Rafah et son extension à l’Egypte (voir article séparé), qu’en pensez-vous ?
Il faut être très prudent sur cette question. Cela ne dépend pas que de l’Union européenne. Il faut que l’Egypte en soit d’accord et que toutes les parties se mettent d’accord. S’il faut changer quelque chose, il faut le faire en accord avec toutes les parties.

• Les Russes sont actuellement très remontés contre l’opération Eulex au Kosovo. Ils ne le cessent de le clamer sous tous les tons. Pourrait-on imaginer un jour, qu’ils participent à cette mission ?
Oui pourquoi, pas. Ils sont bienvenus s’ils le désirent.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).