Relève française pour Epervier et Eufor Tchad

(B2) La force européenne au Tchad et en République centrafricaine pourrait être constituée rapidement. 900 hommes, essentiellement des « marsouins » et « bigors » (forces de marine), sont en train de rejoindre, en effet, ces deux pays. Leur première mission est d’assurer la relève du dispositif Epervier et Boali – opération bilatérale entre la France et les deux pays. Mais, une fois « acclimatés », une partie des forces pourrait « basculer rapidement dans l’opération Eufor, selon les nécessités » m’a assuré un proche des troupes. Ce détachement est essentiellement constitué d’unités de la 9e Brigade légère des blindés de marine (BLBMa basé à Nantes) — chars de marine (RICM de Poitiers), infanterie de marine (2e RIMA d’Auvour et 3e RIMA de Vannes), artillerie de marine (11e RAMa de Landoué), génie (6e RG d’Angers) —, ainsi que des éléments du 25e génie de l’air (Istres-Marseille). (Paru dans Europolitique, janvier 2008)

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).