Actu BlogAfrique Australe CentraleMissions Opérations

Pas d’avancée à la 2e conférence de génération de force Eufor Tchad

(B2 – archives) La deuxième conférence de génération de force n’a pas apporté, le 14 novembre, de changement majeur, les délégations réservant les nouvelles annonces au conseil des ministres de la Défense du 19 (novembre).

Manque de besoins logistiques et de transport

Si les besoins en forces humaines sont à peu près satisfaits (la Finlande avec 40 hommes (1), et surtout les deux bataillons irlandais et polonais, etc.), la question des moyens logistiques reste crucialement déficitaire, a averti le général Pat Nash, commandant de l’opération PESD au Tchad.

Espagne, France et Grèce

Actuellement seuls l’Espagne (avec 2 avions Casa), la France (déjà présente au Tchad qui offre des tonnages transportés) et la Grèce éventuellement (avec un avion C-130) ont annoncé précisément mettre des moyens aériens à disposition, ainsi que le Portugal et la Macédoine pour les hélicoptères.

Prochaine réunion le 21 novembre.

(Nicolas Gros-Verheyde)

(1) la présidence finlandaise Tarja Halonen et le comité du cabinet pour la politique étrangère et de sécurité a décidé d’envoyer 40 militaires au Tchad et en Centrafrique.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).