Congés parentaux : la Commission tergiverse

(B2) La Commission européenne a choisi de reporter, sans fixer de date pour l’instant, le lancement de la deuxième phase de négociation sur la « conciliation des vies familiales et professionnelles ». Prévue au calendrier le 10 mai, puis repoussée au 16 mai, cette décision a tout bonnement disparu des calendriers officiels, pour l’instant.

Dommage ! D’après un premier projet qui circulait, la Commission devait proposer aux partenaires sociaux de négocier pour améliorer la législation européenne sur le congé maternité ou le congé parental, ainsi que d’introduire de nouveaux congés liés à la dépendance notamment ou à l’adoption…

« Un simple report sans conséquence, les cabinets n’ayant pas une vue très claire de ce que désirent les partenaires sociaux, notamment la CES » assure un porte-parole de la Commission. En fait, il s’agit plutôt d’un désaccord, assez classique dans la Commission Barroso, sur l’opportunité de légiférer sur cette question. Les organisations patronales, notamment, ne veulent pas entendre parler d’une nouvelle législation.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).