L’Iran veut prendre à revers l’UE. Un embargo réciproque ?

(B2) L’Iran devrait répliquer à l’Union européenne. L’ambassadeur danois à Téhéran – qui représente l’UE – avait été convoqué mardi au ministère des Affaires étrangères iranien.  « Il existe des forces qui au sein de l’UE cherchent à créer des tensions dans les relations avec la République Islamique d’Iran en suivant la politique américaine et adoptant une approche hostile» a expliqué le vice-ministre des Affaires étrangères Ali Asqar Khaji, selon l’agence de presse iranienne, Irna. L’Iran évoque aussi des mesures de rétorsion pour prendre à son propre piège l’Europe.

Embargo sur le pétrole

Le Parlement iranien compte débattre, dès ce dimanche, d’un projet de loi visant à interdire immédiatement toute exportation de pétrole vers l’Europe. Ce qui pourrait prendre de court les pays qui dépendent du pétrole iranien – notamment la Grèce, l’Italie et l’Espagne – et qui ont négocié avec leurs collègues européens un délai jusqu’au 1er juillet pour appliquer les contrats existants et trouver des alternatives.

Lire aussi :

Share Button