La corruption mine le ministère tchèque de la Défense

Il y avait déjà l’affaire Gripen, l’affaire Patria (1), il pourrait y avoir demain l’affaire Pandur (2), l’affaire Tatra, ou l’affaire EADS. La défense tchèque n’en finit plus de voir les affaires de corruption décimer ses troupes au fil des révélations des journaux. Autrement dit, il ne fait bon aujourd’hui être haut responsable au ministère […]

A lire