Commission 2009

2009… Quand David Cameron torpillait la candidature de Tony Blair

2009… Quand David Cameron torpillait la candidature de Tony Blair

(BRUXELLES2) La façon dont les Américains ont suivi les différentes évolutions des candidats (surtout britanniques) aux postes européens lors de la composition de la Commission en octobre et novembre 2009 est intéressante. Les avis contenus dans les mails reçus par Hillary Clinton de la part de son conseiller diplomatique (révélés par Wikileaks), à base d’analyses(…)

La démission de John Dalli, quelle leçon en tirer

(BRUXELLES2) Après la démission du commissaire John Dalli, on peut se poser plusieurs questions mais il y a une certitude. C’est la volonté de reprise en main affichée par le président de la Commission, José-Manuel Barroso. Le président Barroso n’a pas voulu tergiverser ou attendre que le dossier pourrisse et vienne alors polluer sa fin(…)

La Commission au travail. Pas de temps à perdre !

(BRUXELLES2) Approuvée, mardi, par un vote de confiance du Parlement européen, à une large majorité — 488 voix pour, 137 contre et 72 abstentions —(1)  la Commission européenne n’a pas attendu longtemps pour se mettre au travail. La première réunion du nouveau collège a lieu aujourd’hui. Il était temps ! Depuis plusieurs mois, attendant l’entrée(…)

Une nouvelle commissaire bulgare (aide humanitaire) est nommée (Maj)

Une nouvelle commissaire bulgare (aide humanitaire) est nommée (Maj)

(BRUXELLES2) La Bulgarie a décidé de nommer une nouvelle commissaire européenne à la place de Roumiana Jeleva, qui avait raté son audition (1) au poste de l’Aide humanitaire et de la Réponse de crises. Il s’agit de Kristalina Georgieva, qui est aujourd’hui vice-présidente de la Banque mondiale. Une solution qui permet d’éviter la crise Depuis(…)

Le grand oral des commissaires n’est pas une synécure

(BRUXELLES2) Depuis une semaine, le Parlement européen est en ébullition. C’est le grand oral des futurs commissaires européens. Un exercice qui se poursuit jusqu’à mardi soir et est tout sauf une formalité… Chaque candidat est entendu par « sa » commission parlementaire durant 3 heures non-stop. Toutes les questions sont permises Une audition où toutes les questions(…)

Jeleva devant le Parlement européen. Bye bye Rumiana ?

Jeleva devant le Parlement européen. Bye bye Rumiana ?

(BRUXELLES2) Finalement on a « pitié d’elle », c’est la phrase qui revenait le plus souvent dans la bouche des eurodéputés à la sortie de la salle. Ce qui au niveau politique signifie « halte au feu ». (crédit photo : European Parliament/Pietro Naj-Oleari) Le halali L’audition de Rumiana Jeleva, commissaire désigné à l’aide humanitaire et la réponse de(…)

Les réponses de Catherine Ashton au questionnaire du Parlement

(BRUXELLES2) Comme de coutume, le Parlement européen a demandé à chaque commissaire de remplir un questionnaire écrit, qui sera diffusé à tous les députés avant les auditions. Voici les éléments de réponse de la Haute représentante aux affaires étrangères, Catherine Ashton. Son audition est prévue le 11 janvier (planning détaillé). Pas grand chose de vraiment(…)

Incidents de parcours, précédents historiques (maj)

(BRUXELLES2) Remontons le temps… La nomination de la Commission européenne n’a pas toujours été un parcours sans embûches 1991 : une demi-Commission En 1991, la Commission Delors n’a pas été prolongée. C’est une nouvelle Commission qui a été nommée. Mais de façon intérimaire : pour une durée limitée de 2 ans. Une prolongation nécessaire… pour(…)

Jeleva, la nouvelle commissaire à la réponse de crises (portrait)

Jeleva, la nouvelle commissaire à la réponse de crises (portrait)

(BRUXELLES2) Comme annoncé vendredi par José-Manuel Barroso président de la Commission européenne, Rumiana Jeleva aura en charge le portefeuille de « la Coopération internationale, l’aide humanitaire et de la réponse de crises« , un portefeuille qui correspond à la gestion de crises que nous appellions de nos voeux (1). Il regroupe l’Aide humanitaire (DG Echo) – qui(…)

Les 27 commissaires reçoivent leur cartable

(paru dans Ouest-France 28 novembre) Attribuer un portefeuille à chacun des 26 autres commissaires européens aura sans doute occasionné quelques coups de fils et longues discussions à José-Manuel Barroso, le président de l’exécutif européen. Mais pas de grand drame. Certes la majorité des noms figurant sur sa liste ne diront rien aux Européens. Mais l’important(…)

Translate »