CIG 2000

Une Europe plus simple. C’est raté !

A Nice hier les quinze chefs d’Etats ont opté pour l’option minimale : « Plutôt un mauvais accord qu’un échec ». (Archives B2) Citoyens soyez rassuré ! Demain le machin européen, déjà passablement incompréhensible, sera encore plus complexe. Si l’objectif de la présidence française de l’Union européenne était de rendre celle-ci plus claire, plus simple, cet(…)

L’Europe grande perdante de Nice ?

(Archives B2) Le sommet européen s’est transformé pour la présidence française en un bourbier bourré de pièges A Nice – Le sommet de Nice avait démarré sous de doux auspices. La France usait d’une stratégie, assez originale et brillante », remarqués par les diplomates étrangers, alternant “confessionnaux”, suspensions de séance, séances plénières et dîners de travail.(…)

Gérard Nafylian : « La Charte promise à un avenir juridique »

(Archives B2) Trois questions à Gérard Nafylian, professeur à Paris I (Panthéon-Sorbonne), directeur du Centre universitaire d’études des communautés européennes (CUECE) La Charte simplement proclamée à Nice est dit-on sans valeur juridique, est-ce votre sentiment ? Pas tout à fait. Ce texte n’est certes qu’une déclaration d’intention de responsables politiques. Mais il faut bien voir(…)

Les bons et mauvais points d’une présidence

A Nice, Jospin et Chirac tiennent entre leurs mains la réputation de la présidence française. Sur les autres dossiers, le bilan étant pour le moins contrasté (Archives B2) C’était au mois de juillet dernier. La présidence française de l’Union européenne semblait promise à un avenir radieux. « Modeste » mais « ambitieux » tel était le leitmotiv français du(…)

Où ira la nouvelle Europe (Romano Prodi)

Entretien avec Romano Prodi, président de la Commission européenne (Archives B2) A Biarritz, les quinze chefs d’État et de gouvernement n’ont certainement pas déniché la formule magique permettant de réformer les institutions communautaires. Tel n’était d’ailleurs pas l’objectif de cette rencontre au sommet. Les quinze têtes de l’Europe ont pu « dégorger » leurs divergences, entre(…)

L’enjeu de la conférence intergouvernementale : l’avenir de l’Europe et des Etats

(archives B2) L’enjeu de la conférence intergouvernementale qui s’est ouvert sous présidence portugaise en février paraît simple à première vue. Il s’articule autour de trois sujets, les “reliquats” comme les nomment les diplomates, pour ne pas dire les échecs de la précédente conférence intergouvernementale qui s’était tenue à Amsterdam en 1997. Premièrement, la Commission européenne(…)

Une présidence bien chargée

(Archives B2) La France qui vient de prendre la présidence de l’Union européenne ne connaîtra pas beaucoup de répit durant les six mois de cette fonction. Le gouvernement de Lionel Jospin hérite, en effet, de dossiers importants, bien préparés par ses prédécesseurs, le Portugal ou la Finlande, qu’elle devra mener à son terme. Le dossier(…)

Translate »