N°54. L’Europe de la défense. De 1948 à 1999 : prémices et premiers pas balbutiants

(B2) Après la Seconde guerre mondiale (et même durant), l’idée d’une union indéfectible des États européens par le biais d’une armée commune pour éviter toute tentation de guerre ultime. Passées les premières années, cette idée s’effritera devant les r…

Lire la suite

(histoire) Le sommet de Laeken déclare opérationnelle la PESD

(B2) Au sommet de Laeken-Bruxelles (14-15 décembre 2001), sous présidence belge, la politique européenne de sécurité et de défense (PESD) est déclarée opérationnelle, consacrant sa capacité de lancer et de conduire une opération militaire « là où l’OTAN en tant que telle n’est pas engagée ». L’Europe désormais capable de mener des missions  L’Union est désormais […]

Lire la suite

Les différentes phases des missions et opérations de la PESD/PSDC

(B2) Si l’Union européenne s’est reposée au départ davantage sur les moyens de l’OTAN ou d’autres organisations, elle est devenue, au fil du temps, plus autonome et a déployé des effectifs plus importants sur des durées plus longues. On peut retracer trois phases dans les missions et opérations de la PESD/PSDC. Première phase : tester toutes […]

Lire la suite

L’occasion ratée de la CED. La France suscite la Communauté européenne de défense puis la tue

(B2) 1950 : la guerre en Corée fait rage. La peur de l’Union soviétique a pris le dessus. Les Américains qui craignent une opération similaire en Europe militent pour le réarmement de l’Allemagne, dans le cadre de l’Alliance Atlantique. La France met son veto à ce projet dans l’OTAN. Mais, sous l’impulsion de Jean Monnet, […]

Lire la suite

2005. Le sommet de Hampton Court donne un coup de fouet aux structures de la PESD

(B2) Moins connu que certains autres sommets, la réunion informelle tenue à Hampton Court, sous présidence britannique (Tony Blair est alors Premier ministre), les 27 et 28 octobre 2005, a été cependant le marqueur d’un approfondissement dans les structures de gestion de crises. Un débat a notamment lieu « sur la place de l’Europe dans […]

Lire la suite

1992. Le traité de Maastricht sème les bases de la PESC

(B2) Au Conseil européen de Maastricht, les 9 et 10 décembre 1991, les Douze décident « d’une action commune plus décidée et plus forte » dans le domaine à la politique étrangère. Le traité est signé à Maastricht le 7 février 1992 et entre en vigueur le 11 novembre 1993. Les Danois refusent le 6 juin 1992 […]

Lire la suite

L’ancêtre de la PESC : la coopération politique européenne

(B2) instaurée par les Etats Membres de la CEE dans les années 1970, la coopération politique européenne, a fonctionné durant 20 ans, de manière pragmatique, en dehors du cadre communautaire. Au sommet de La Haye, en décembre 1969, les ‘Six’ chefs d’État et de gouvernement tentent de renouer avec l’objectif d’une « Union politique » […]

Lire la suite