Energie

Nord Stream 2. La Commission préoccupée. Juncker avertit Washington : cela ne se fait pas entre alliés

Share

(B2) La Commission européenne a promptement réagi à l’annonce du vote par le Congrès d’un projet de loi sanctionnant les entreprises participant au projet Nord Stream II. Les commissaires préoccupés Lors de la réunion ordinaire du collège, ce mercredi (26 juillet), les commissaires européens ont exprimé leurs « préoccupations » quant à l’impact sur l’indépendance énergétique […]

Les eurodéputés pour une diplomatie du gaz

Share

(B2) Face au froid qui arrive, les eurodéputés veulent remettre la diplomatie énergétique au devant de la scène pour éviter la reproduction de la crise de 2009. Dans le rapport qui devrait être approuvé dans une prochaine plénière (*), les membres de la commission des Affaires étrangères veulent profiter de l’actuelle proposition de règlement sur […]

La meilleure des mesures contre la Russie… Frapper au gaz

La meilleure des mesures contre la Russie… Frapper au gaz

Share

(BRUXELLES2) Le débat sur les sanctions envers la Russie va rebondir au sommet européen qui se tient, ces jeudi et vendredi (19/20 mars) à Bruxelles. Un débat qu’ont déjà tenu à Riga, lors de leur réunion informelle (dite Gymnich), les ministres des Affaires étrangères des « 28 ». Sans vraiment aboutir (Lire détails dans notre édition pro/club(…)

La Russie présente à l’Ukraine la facture

La Russie présente à l’Ukraine la facture

Share

(BRUXELLES2) Le président de Gazprom, Alexei Miller est extrêmement désolé… Mais, mardi (29 octobre), il a dû se résoudre aux actes envers son client ukrainien. Tel un huissier qui atteindrait le dernier moment pour recouvrer sa dette, il a publiquement exprimé son extrême « préoccupation » sur « la situation actuelle des paiements du gaz(…)

L’exploitation du gaz de schiste en Europe : des avis très partagés

Share

(BRUXELLES) L’exploitation du gaz de schiste suscite des points de vues très divergents en Europe. Certains pays ont interdit. D’autres ont commencé à exploiter. Entre les deux, certains se tâtent et effectuent des études préliminaires… Le principe affiché est en effet la liberté de choix. « Chaque Etat membre est libre de déterminer ses sources d’énergie(…)

L’Iran privé de débouché européen pour son pétrole

L’Iran privé de débouché européen pour son pétrole

Share

(BRUXELLES2) Dans quelques heures, le 1er juillet à 0h00, plus une goutte de pétrole iranien ne devra entrer dans l’Union européenne. C’est la conséquence d’une mesure prise en janvier par l’Union européenne pour sanctionner le régime iranien pour la poursuite de son programme nucléaire pas tout à fait civil… Une mesure unique Une mesure pour(…)

L’Iran : combien de divisions ? en pétrole

Share

(BRUXELLES2) A l’heure où s’échafaude un nouveau train de sanctions contre l’Iran, avec embargo pétrolier à la clé, il est intéressant de voir combien pèse l’Iran dans la balance pétrolière mondiale et surtout dans la balance européenne. Un pays qui pèse son poids au niveau mondial : 4e producteur mondial de pétrole (le 2e de(…)

Un cadeau de Noël iranien pour l’Arménie. Au programme la coopération énergétique

Share

(BRUXELLES2) Alors que les Européens envisagent de renforcer les sanctions contre l’Iran, notamment sur le plan énergétique, à l’autre bout du continent, l’Arménie envisage plutôt le contraire. Une série d’accords avec le soutien de l’Iran Ainsi que le rapporte l’agence de presse nationale ARKA, les deux présidents, Sargsyan et Ahmadinejad ont décidé aujourd’hui (24 décembre)(…)

Ressources énergétiques et PSDC

Ressources énergétiques et PSDC

Share

(BRUXELLES2)« L’accès de l’Union européenne aux ressources énergétiques et matières premières : les enjeux pour la PESC/PSDC », c’est le thème du second séminaire que tient l’Institut français des Hautes études de la Défense nationale (IHEDN) à Bruxelles (après celui sur la sécurité maritime en juillet 2009). Un séminaire organisé en collaboration avec la Commission(…)

Le contrôle russe du pouvoir par l’énergie, démonstration

Share

(B2)Les Russes, les Ukrainiens disent oui, disent non, à la réouverture du gaz, jouent au chat et à la souris avec les Européens – et la république Tchèque qui occupe la présidence de l’UE – pour des motivations plus ou moins diverses (lire le gaz, une arme). Pour tenter de comprendre, pourquoi cette attitude, relisons le journaliste(…)

Share
Translate »