Analyse

La Communauté est morte, vive l’Union ! Conséquence pour les relations extérieures

Share

(BRUXELLES2) C’est ce qu’on pourrait dire un huissier solennellement le 1er décembre, le jour de l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. Celui-ci fait, en effet, disparaître la « Communauté européenne » et ne laisse à la place que l’Union européenne qui, du coup, acquiert une pleine « personnalité juridique » (1). Après la disparition du « Marché commun », de(…)

Un Commissaire européen chargé de la gestion de crises ? Une idée à creuser

Share

(BRUXELLES2) Avec l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne et le développement de l’Europe de la Défense, on peut se poser la question si la désignation d’un commissaire européen spécialement chargée de la gestion de crises et des questions de défense ne serait pas justifiée. Cela aurait un sens à la fois au niveau pratique(…)

La route de Lisbonne dégagée, enfin ! Termes du compromis et calendrier

Share

(BRUXELLES2) Jeudi soir, les 27 sont tombés d’accord sur la nature de la concession tchèque. La discussion a été « acharnée ». Mais rapide, à 22h00 à peine, ce qui est très tôt pour un Conseil européen, la présidence suédoise pouvait annoncer son premier « succès ». La route de Lisbonne est dégagée. Les termes du compromis L’acceptation s’est(…)

Cherche Haut représentant disponible, souple, solide, expérimenté…

Share

(BRUXELLES2) « Cherche Haut représentant, disponible rapidement, personnalité reconnue mais habile diplomate, en excellente santé prêt à passer 40 heures par semaine dans l’avion minimum, parlant français et anglais (et l’allemand), fin connaisseur de la politique mondiale, ayant un passé de ministre des Affaires étrangères mais connaissant également la chose militaire, partisan de l’Europe de la(…)

La demande tchèque de dérogation à la Charte, imbécile ou justifiée ?

Share

Les revendications de Vaclav Klaus demandant une « dérogation » à la Charte des droits fondamentaux pour la République tchèque ne semblent pas vraiment sérieuses. Mais elles reposent sur une crainte, réelle ou supposée, de possible remise en cause des décrets Bénès par une juridiction européenne, avivée par les revendications allemandes (bavaroises surtout) et autrichiennes récentes. Lire(…)

Share