Analyse

La décision de Donald Trump sur l’Iran, un vrai pari. Un défi aux Européens aussi !

La décision de Donald Trump sur l’Iran, un vrai pari. Un défi aux Européens aussi !

Share

(B2) L’annonce de Donald Trump d’un rétablissement de sanctions contre l’Iran représente une formidable opportunité pour les Européens de choisir leur politique et d’imposer une certaine ‘raison’ sur la scène internationale, de s’affranchir en quelque sorte de la tutelle américaine. Oseront-ils franchir ce pas ? Le pari de Donald Trump Y-a-t-il un risque de sécurité(…)

Le rétablissement des sanctions US contre l’Iran. Les Européens peuvent-ils réagir ?

Le rétablissement des sanctions US contre l’Iran. Les Européens peuvent-ils réagir ?

Share

(B2) Non content de rétablir les sanctions américaines sur l’Iran, Donald Trump a aussi menacé ses alliés et autres pays de sanctions similaires s’ils s’avisaient de continuer à commercer avec l’Iran. Les Européens doivent-ils avoir peur ? Peuvent-ils réagir ? Quel est l’effet attendu ? Trois questions fondamentales… La menace de sanctions extra-territoriale est-elle effective(…)

Anglais uniquement… l’ambassadeur français claque la porte

Anglais uniquement… l’ambassadeur français claque la porte

Share

(B2) Le représentant français auprès de l’Union européenne, Philippe Leglise-Costa, plutôt affable d’ordinaire, a poussé une petite gueulante, hier (mercredi 25 avril), lors de la réunion du Comité des représentants permanents (le COREPER pour les initiés (1)). Et il a quitté, derechef, la séance, histoire de bien montrer qu’il ne s’agissait pas d’une plaisanterie, mais(…)

Malte : il n’y a pas de menace à l’état de droit ! dixit la Commission

Malte : il n’y a pas de menace à l’état de droit ! dixit la Commission

Share

(B2) Face aux premières révélations de nos confrères sur la situation (catastrophique) de la justice à Malte (le projet Daphné), la Commission européenne reste en retrait. Interrogé hier midi par B2 et plusieurs confrères, le porte-parole en chef de la Commission, Margaritis Schinas, a tenté de convaincre que l’exécutif européen avait allumé tous les voyants(…)

Viktor, jouisseur de l’histoire, illibéral si nécessaire, provocateur discipliné

Viktor, jouisseur de l’histoire, illibéral si nécessaire, provocateur discipliné

Share

(B2) En se disant le chantre de l’illibéralisme, Viktor Orban ne se positionne pas seulement sur le champ politique européen, il ressuscite un modèle national faisant appel à des références nationales. Si l’actuel Premier ministre hongrois entend se faire réélire en surfant sur une vague conservatrice nationale (Lire aussi : Élections en Hongrie. Viktor Orban guigne(…)

La terminologie européenne revue et corrigée

La terminologie européenne revue et corrigée

Share

(B2) La terminologie européenne utilisée par l’Union européenne est parfois complexe, incompréhensible, voire totalement erronée. Nous avons choisi à B2, sciemment, de ne pas la respecter quand elle conduit à des erreurs de sens ou se révèle incompréhensible. Exemples : Le commandement des missions civiles = La Capacité de conduite et de planification civile (CCPC)(…)

Au large de la Libye, l’Europe a-t-elle changé de position ?

Au large de la Libye, l’Europe a-t-elle changé de position ?

Share

(B2) Toute l’affaire de l’Open Arms peut apparaitre à première vue comme un épisode simple d’une opération de secours en mer qui a été un peu ardue, avec une incompréhension réciproque (lire : Opération de secours en mer de l’Open Arms. Toutes les règles ont-elles été respectées ?). Mais derrière cet évènement se trame un(…)

La carte du tendre russe

La carte du tendre russe

Share

(B2) Quels sont les pays qui sont un peu ou très tendres ou assez ou très durs avec la Russie au sein de l’Union européenne ? Lorsqu’on discute politique de sanctions, réplique à des décisions russes, les positions des pays européens divergent, en effet, de manière bien réelle, même si cela reste discret. Les conversations(…)

Les sanctions de l’UE contre la Syrie : à peine un cautère sur un conflit sanglant

Les sanctions de l’UE contre la Syrie : à peine un cautère sur un conflit sanglant

Share

(B2) La mise en place d’un dispositif de mesures restrictives par l’Union européenne contre les autorités syriennes ne fonctionne pas vraiment. Pourquoi ? Devant les premiers bombardements en Syrie, les Européens mettent en place en mai 2011 les premières sanctions, plutôt timides : embargo sur les armes (un classique) et quelques têtes du régime. Très(…)

Une force de paix à l’Est de l’Ukraine, ardemment, souhaitée. Réalisable vraiment ?

Une force de paix à l’Est de l’Ukraine, ardemment, souhaitée. Réalisable vraiment ?

Share

(B2) C’est une demande récurrente du gouvernement ukrainien, et notamment de son président. A chacun de ses déplacements et rencontres, Petro Porochenko insiste sur sa volonté de voir déployer une mission de maintien de la paix de l’ONU dans le Donbass. Ce devrait être encore le cas lorsqu’il rencontrera ce lundi la cheffe de la(…)

L’affaire Selmayr devient politique. Les socialistes agitent la menace d’une motion de censure

L’affaire Selmayr devient politique. Les socialistes agitent la menace d’une motion de censure

Share

(B2) Les socialistes français au parlement européen ont décidé de faire de l’affaire Selmayr un ‘dossier politique’. La cheffe de la délégation, Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, eurodéputée d’Ile-de-France a pris la tête de l’offensive. Elle a fait partir ce jeudi (8 mars) une lettre adressée à Jean-Claude Juncker comme à la médiatrice européenne, Emily O’Reilly, plutôt salée.(…)

Share