La frégate belge Leopold Ier espère participer à l’exercice OTAN cette semaine

(B2) L’équipage était bien jeune pour se qualifier à un entraînement aussi intense. Et il leur a fallu trois bonnes semaines de rattrapage pour se mettre à niveau et en fin intégrer l’exercice Joint Warrior

La frégate Léopold Ier (photo : marine belge)

La frégate Léopold Ier (F-930) est fin prête pour sa mission et rejoindra sous peu le groupe SNMG 1 (Standing Naval Maritime Group 1) dans le cadre de l’entraînement Joint Warrior, annonce la Défense belge vendredi (8 octobre). Le navire avait été ajourné une première fois mi-septembre en raison du manque d’expérience de l’équipage.

Un entraînement intensifié

Le personnel de la frégate Leopold Ier « suit un entraînement intensif » pour atteindre les « standards nécessaires » pour rejoindre le groupe maritime SNMG 1 de l’OTAN (Standing Nato Maritime Group) et participer à l’exercice Joint Warrior, avait indiqué la Marine belge samedi (2 octobre) dans un communiqué. L’entraînement se poursuivra « jusqu’à ce que le navire atteigne le niveau de sécurité requis ».

Compenser le manque d’expérience par de l’entraînement

« Le métier de marin est un métier exigeant. Et acquérir ces connaissances demande du temps », se justifie la Marine. « Avant de déployer un navire en mission, [nous] voulons être sûr qu’il puisse l’exécuter en toute sécurité », indique l’amiral de division Jan De Beurme, chef de la composante navale belge.

(Agnès Faure, st.)

Rédaction de B2

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.