Trois militaires de Barkhane décèdent dans un IED

(B2) Trois soldats français de la force Barkhane ont été tués, ce lundi (28.12), dans la zone des « trois frontières », dans le centre du Mali

Leur véhicule blindé léger, qui assurait une mission d’escorte entre Hombori et Gossi (Mali), a été atteint par un engin explosif improvisé (IED). En dépit de l’intervention immédiate de l’équipe médicale présente dans le convoi et des soins prodigués, « le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de première classe Dorian Issakhanian et Quentin Pa n’ont pas pu être ranimés », indique l’état-major français. Ils appartenaient au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (Est de la France).

Des moyens d’observation et de protection aérienne ainsi qu’une force rapide de réaction au sol ont aussitôt été déployés afin de garantir la protection des éléments. Le nombre de soldats français tués dans les opérations au Sahel depuis 2013 monte à 47.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.