Liban. L’hôpital de campagne italien du San Giusto plie bagages

(B2) Le navire San Giusto a quitté Beyrouth au Liban jeudi (24 septembre) indique la marine italienne après 30 jours sur place.

Le navire était parti de Brindisi le 18 août pour porter secours aux Libanais après l’explosion sur le port du 4 août, sous le commandement du capitaine de vaisseau Aniello Cuciniello. La task force ‘Emergenza Cedri‘ a mis en place un hôpital de campagne équipé d’un module radiologique, un laboratoire biologique pour l’analyse et la réalisation de prélèvements de Covid-19, un module de soins intensifs, un module chirurgical avec deux lits d’opération, une pharmacie, un module pédiatrique et quelques salles de consultation externe et de stérilisation.

Deux avions C-130J de l’armée de l’air avaient été réquisitionnés également pour transporter des spécialistes et de l’aide humanitaire.

(NGV)

Lire aussi : Dans le port et la ville de Beyrouth, les militaires de l’opération Amitié se déploient

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.