Le comportement d’un navire suspect dans l’Océan indien donne l’alerte à Rota. Le Santa Maria sur place

(B2) Le changement de cap « sans raison apparente » du tanker grec MT Aegian II a déclenché l’alerte au QG de l’opération maritime militaire de lutte contre la piraterie dans l’Océan Indien et le Golfe d’Aden (EUNAVFOR Atalanta).

Ce pétrolier chimiquier battant pavillon du Panama était en transit depuis Shajah aux Émirats arabes unis et à destination de Mogadiscio (Somalie). Mais un changement de route soudain a semé l’alerte. Une enquête rapide (survol et contact radio) a rapidement éliminé la piste d’une capture par les pirates. Mais les problèmes techniques apparents ont perduré.

Le Santa Maria en visuel

Le 20 août, des sources ouvertes ont rapporté qu’un navire aurait pu être détourné dans la même zone. La frégate espagnole ‘ESPS Santa Maria a alors été détaché pour « enquêter et exécuter les procédures de réponse à l’incident » avec le soutien d’un avion de la coalition multinationale CMF. Le Santa Maria s’est approché du MT Aegean II et a confirmé l’évaluation initiale selon laquelle les mouvements suspects signalés étaient dus à des dommages dans la coque causés par la mer agitée. NB : Selon l’expert maritime  Jay Bahadur cité par Reuters, la police locale est montée à bord alors que le navire dérivait. Les Somaliens auraient alors volé l’équipage et désarmé l’équipe de sécurité privée qui était à bord.

Des incidents à bord

Contactée par le commandant de la force d’EUNAVFOR, le rear-admiral Villanueva, l’autorité portuaire de Bossaso a signalé que le MT Aegean II n’avait pas été détourné et que la police de Garadfoo avait été envoyée à bord pour inspecter le navire alors qu’il dérivait au large de Bereeda en attendant une assistance technique. Pendant que le Santa Maria recueillait des informations, le capitaine a avoué qu’il y avait bien eu certains incidents à bord du navire.

Une enquête en cours

Pour l’instant, l’événement ne « peut être classé comme un événement de sécurité maritime, mais une enquête plus détaillée est en cours » indique-t-on au QG de l’opération européenne anti-piraterie. Le tanker a levé l’ancre et reprise la route, étroitement surveillé par l’ESPS Santa Maria.

(crédit : Eunavfor Somalia)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.