Deux hussards parachutistes tués au Mali

(B2) Deux militaires de l’opération française Barkhane au Sahel ont été tués en opération samedi (5 septembre) au Mali. Le brigadier-chef de première classe S.T. (*) et le hussard parachutiste de première classe Arnaud Volpe, ont été mortellement atteints « après la destruction de leur véhicule blindé par un engin explosif improvisé (IED), ce matin lors d’une opération dans la région de Tessalit au Mali », indique l’Élysée dans un communiqué.

Un troisième militaire a été gravement blessé dans l’explosion. Son état « est stable, mais son pronostic vital demeure réservé » indique l’état-major des armées. Ils appartenaient au 1er régiment de hussards parachutistes (RHP) de Tarbes. La force de réaction rapide a été déclenchée, appuyée par deux avions Mirage 2000 D.

« La détermination de la force Barkhane n’est en rien entamée face à un ennemi encore capable de porter des coups » indique le chef d’état-major des armées, le général Lecointre.

(NGV)

* Le nom n’a pas été publié à la demande de la famille.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.