Dernières nouvelles des missions et opérations de maintien de la paix de l’UE – PSDC (avril 2020)

(B2) Formations à distance, partage de savoirs, désinfection des bâtiments, dons de matériel, remise de diplômes en ligne… Les missions et opérations de la PSDC tentent de s’adapter à l’épidémie de coronavirus

Conseils et dons – tour d’horizon

Dans l’idée d’utiliser les compétences des missions de la PSDC dans la lutte contre le Covid-19, plusieurs missions ont entrepris de soutenir leurs pays hôtes de diverses manières. Ainsi, la mission EUBAM Rafah (Tel Aviv) a fait don d’une clinique mobile et d’un système d’imagerie thermique (WG520), dispositif qui a été implanté au point-frontière de Al Karamah entre la Jordanie et la Cisjordanie, relié à une clinique mobile (don également d’EUBAM Rafah), où des employés du ministère de la santé sont déployés. En Géorgie, la mission EUMM Georgia a exploré des possibilités de transfert du matériel médical aux autorités de la république autonome géorgienne d’Abkhazie. En Afrique, EUCAP Sahel Mali a fait fabriquer 25.000 masques pour les forces de sécurité intérieure et fourni divers équipements médicaux (thermomètres infra-rouges, gel désinfectant). EUCAP Niger a également fourni divers équipements (véhicules, équipement de protection, etc.).

Bamako (Mali). Des pulvérisateurs contre le Covid-19 

En attendant de pouvoir reprendre ses activités, c’était ‘opération décontamination’ des 16 véhicules, 13 chambres, 2 bureaux et 15 climatiseurs au quartier général (FHQ) de la mission de formation de l’armée malienne (EUTM Mali), lundi 27 avril. Détails ici

(crédit : EUTM Mali)

Niamey (Niger). Et que ça roule ! 

Fin avril, cinq nouveaux véhicules tout terrain et équipés de garages-mobiles ont été remis aux forces de sécurité intérieure (FSI) du Niger par la mission EUCAP Sahel Niger. Objectif : « plus de mobilité dans la brousse et le maintien de la sécurité » dans le pays.

Pristina (Kosovo). Plongée dans le noir

Le siège de la mission européenne ‘Etat de droit’ EULEX Kosovo s’est éteint pendant deux minutes dans la nuit du 27 avril. Cette action devait marquer la journée nationale des personnes disparues ainsi que l’opération « Dans l’obscurité des personnes disparues », organisée par plusieurs organisations, notamment de la société civile. Détails ici

(crédit : EULEX Kosovo)

Dniepr (Ukraine). Premier atelier en ligne 

Cours en ligne et webinaires se sont enchainés pendant quinze jours de formation sur le maintien de l’ordre public. Cette mission conduite par la mission de l’UE de soutien aux forces de sécurité ukrainienne (EUAM Ukraine) était la première du genre, à destination d’étudiants de l’université d’État des Affaires intérieures de Dnipropetrovsk. Beaucoup d’entre eux participent au maintien de l’ordre en raison des restrictions liées au Covid-19. Détails ici

(crédit : EUAM Ukraine)

Tunis. Accord signé avec l’OIM

La mission de soutien aux frontière libyennes EUBAM Libya et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont signé, le 22 avril, un protocole d’accord pour renforcer leur coopération sur le soutien de la gestion intégrée des frontières et de la gouvernance des migrations.

Djibouti. Ravitaillement en mer

L’opération Atalanta a reçu, le 20 avril le soutien du TF 53, pour un ravitaillement en mer « en seulement 2 heures ». Cela a permis aux unités de la force anti-piraterie européenne d’étendre leur rayon d’action sans entrer dans un port, réduisant d’autant les risques d’infection en cas de crise sanitaire. Détails ici

(crédit : EUNAVFOR Atalanta)

Sarajevo (Bosnie-Herzégovine). Échange de pratiques autour du Covid-19

Au camp Butmir, les cadres médicaux de l’opération de stabilisation EUFOR Althea ont rencontré, le 16 avril, des experts en épidémiologie de l’Institut de santé publique du canton de Sarajevo. Objectifs : partager des informations et identifier des améliorations dans les processus de prévention. Détails ici

(crédit : EUFOR Althea)

Mogadiscio (Somalie). Remise de diplômes

La mission de formation de l’armée somalienne ‘EUTM Somalia’ a clôturé deux cours le 16 avril dernier. Celui d’infanterie légère (LIC), qui a formé une centaine de soldats. Et celui de TtT, qui a préparé une vingtaine de nouveaux entraîneurs somaliens qualifiés à dispenser à leur tour une formation de base à l’infanterie aux unités de l’armée nationale somalienne (SNA). Détails ici

(crédit : EUTM Somalia)

Ramallah (Cisjordanie – Territoires palestiniens). Protection de témoins

Les conseillers de la mission EUPOL COPPS ont rencontré le 8 avril leurs homologues de la police civile palestinienne (PCP) et de la Commission palestinienne de lutte contre la corruption (PACC). Ordre du jour : travail sur les procédures opérationnelles pour la protection des témoins en cas de corruption. C’était la troisième rencontre organisée sur ce sujet. Détails ici

(crédit : EUPOL COPPS)

Bamako (Mali). Gardes à vue et procédure

Les experts de la mission de soutien aux forces de sécurité intérieure maliennes ‘EUCAP Sahel Mali’ ont participé à l’élaboration de registres de garde à vue pré-renseignés. Objectif : faciliter le travail des enquêteurs et garantir le bon déroulement de la procédure. L’édition de 2000 registres a été financée par la mission de l’Union européenne. Coût : 30 millions de francs CFA (env. 45.000 euros). Détails ici

(crédit : EUTM Sahel Mali)

(Emmanuelle Stroesser, avec NGV)

Pour réviser, n’hésitez pas à vous procurer notre ouvrage sur la PSDC


Les autres actualités sur les missions PSDC publiées sur B2 en avril : 

Sur B2 Pro :

Et sur le blog :

Emmanuelle Stroesser

Journaliste pour des magazines et la presse, Emmanuelle s’est spécialisée dans les questions humanitaires, de développement, d’asile et de migrations et de droits de l’Homme.