Le Berlaymont transformé en hôpital de campagne Rôle 3 (v2)

(B2 – exclusif) La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a décidé de prendre le taureau par les cornes face à l’épidémie de coronavirus. Cela devrait être annoncé officiellement ce mercredi (1er avril) à l’issue de la réunion habituelle de l’exécutif européen, selon un document interne lu par B2 dans la nuit.

© Le centre nerveux de la Commission européenne (© Ngv. / B2)

Un service de médecine de pointe dans une aile

Une aile complète du Berlaymont, siège de l’exécutif européen, devrait être vidée de ses dossiers, et transformée en hôpital de campagne, de rôle 3, pour accueillir les malades testés positifs. Un service médical de haut niveau équipé de possibilité de salles de réanimation, d’un laboratoire biologique et de lites de suite. Des travaux d’isolement ont déjà commencé discrètement et pourraient être achevés d’ici demain.

Une tente d’accueil rond point Schuman

Une tente de premier tri pourrait être installée au centre du rond point Schuman, place à deux pas du siège de la Commission. Lieu qui a l’avantage de pouvoir assurer une rapide rotation des véhicules. Le centre médical européen (qui a ses quartiers habituellement non loin de là au Breydel) a été réquisitionné pour prêter main-forte. Finis les examens internes, place au grand air. Les premiers équipements médicaux et lits devraient arriver très rapidement, livrés par les militaires belges, provenant d’une réserve de Kleine Brogel, tenue secrète jusqu’ici (elle était réservée aux conflits nucléaires).

Selmayr coordinateur en chef

Une autre aile va être réservée aux citoyens européens qui seront rapatriés via les différents avions européens. Les commissaires et des fonctionnaires se relaieront pour assurer l’accueil des citoyens, les nourrir, les distraire. Une rotation (plutôt complexe à décrire) a été instituée entre les directions générales pour qu’un minimum de 20 personnes soit disponible chaque jour. L’ancien chef de cabinet de Jean-Claude Juncker, Martin Selmayr (actuel chef de la représentation de la Commission européenne en Autriche) pourrait être nommé coordinateur en chef.

Réquisition générale

Autre décision attendue : tous les fonctionnaires qui ne sont pas affectés à des tâches essentielles au sein de l’exécutif européen vont être réquisitionnés pour servir de personnel de renfort dans les hôpitaux des pays membres. Ordre de la patronne. Délai d’exécution : 24 heures. Un TGV spécial devrait les convoyer d’ici la fin de semaine : premier arrêt Strasbourg, foyer épidémique important. Le train continuera ensuite vers l’Italie du Nord.

Véhicules à disposition des personnels soignants et machines à coudre

Quant aux véhicules officiels peu utilisés en ce moment, tels les minibus, ils vont être mis à disposition des hôpitaux bruxellois, pour permettre aux personnels de santé à domicile de rejoindre plus facilement les hôpitaux. Les commissaires, s’ils veulent se déplacer, utiliseront les vélos de service. Chaque représentation de la Commission européenne a été priée de faire de même : prêt de personnel et de véhicules. Exécution dans les 24 heures. Le personnel confiné à domicile sera mis à contribution pour fabriquer des masques. Le commissaire Thierry Breton en charge du marché intérieur devrait annoncer le lancement d’un appel d’offres pour se fournir en 5000 machines à coudre. Le délai de livraison n’est pas précisée sur la note (rédigée en français ce qui est étonnant) vue par nos soins…

(NGV)

Lisez bien cet article jusqu’au bout, nous sommes le 1er avril…

Une tente de ce type là pourrait être implantée sur le rond-point schuman (© NGV / archives B2 2008 Role 2 italien installé à EUFOR Tchad)

Précisions apportées sur la nomination d’un coordinateur en chef

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

5 pensées sur “Le Berlaymont transformé en hôpital de campagne Rôle 3 (v2)

  • 1 avril 2020 à 07:48
    Permalink

    Nous sommes le 1er avril.
    Certains diront que c’est une blague de mauvais goût.
    Mais vous l’avez fait pour faire réagir cette Commission inconsistante
    Bravo !!

    Répondre
  • 1 avril 2020 à 07:57
    Permalink

    Fallait-il maintenir le poisson d’avril en plein Covid-19 ? Ca sent déjà suffisamment le poisson pourri au Berlaymont !

    Répondre
  • 1 avril 2020 à 08:24
    Permalink

    Super poisson! Je me suis laissée prendre qq minutes. Merciii

    Répondre
  • 1 avril 2020 à 10:10
    Permalink

    Bonjour,

    Il faut effectivement garder le sourire et le moral dans le contexte actuel mais si c’est une blague à l’occasion du 1er avril, personnellement, je la trouve de très mauvais goût.

    Bien à vous,
    A. Crespo

    Répondre
  • 1 avril 2020 à 11:57
    Permalink

    Bien essayé, B2… Est-ce pour vous assurer que vos lecteurs suivent bien ce que vous écrivez ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.