Violents affrontements à N’delé (Centrafrique)

(B2) De violents affrontements ont éclaté entre deux groupes armés, à N’delé, ville centrafricaine située au Nord Est du pays (non loin de la frontière tchadienne), à deux reprises, le 2 mars et le 11 mars. Les violences ont fait, au moins 20 morts, dont 13 civils et un agent de sécurité de la MINUSCA, la force de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (1).

Plus de 10.000 personnes ont fui. La majorité sont des femmes et des enfants, selon l’office européen d’aide humanitaire (ECHO). Malgré la signature d’un accord de paix en février 2019, la violence qui touche les civils « continue d’être l’un des principaux facteurs de la situation humanitaire désastreuse dans le pays » rappelle ECHO. « Un quart des 4,8 millions d’habitants est toujours déplacé de force ».

Le nord de la Centrafrique est le terreau à des rebelles notamment du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), qui se réclame du sultanat de Dar-el-Kouti.

  1. Décès reconnu par le FPRC

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.