Frontex déploie 100 garde-frontières supplémentaires dans le cadre d’Evros 2020

(B2) L’opération Evros 2020 est déclenchée. Près de 100 garde frontières supplémentaires sont déployés à la frontière gréco-turque

Les garde-frontières déployés à la frontière (crédit : Frontex)

Une étape importante

« La présence de 100 officiers venus de toute l’Europe [22 États membres y participent] souligne le fait que la protection du domaine européen de liberté, de sécurité et de justice est une responsabilité partagée par tous les États membres » a justifié Fabrice Leggeri, directeur de Frontex, lors du lancement de l’opération, à Orestiada, ville frontière grecque, non loin de Edirne en Turquie. C’est « une étape opérationnelle importante pour nous ».

Une opération maritime en cours de déploiement

Outre l’opération terrestre, Frontex a aussi déclenché une opération d’intervention rapide maritime (dénommée Aegean 2020). « Un patrouilleur de haute mer, six patrouilleurs côtiers, deux hélicoptères, un avion et trois véhicules équipés d’une caméra thermique » avait promis la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen venue inspecter la frontière terrestre gréco-turque début mars (lire : Urgence à la frontière grecque. Frontex déploie une mission d’intervention rapide).

Ils sont attendus de pied ferme. Les États membres se sont engagés à fournir « des navires, des avions de surveillance maritime et des véhicules de vision thermique », souligne le chef de l’agence.

Durée des deux opérations (Evros 2020 et Aegean 2020) : deux mois minimum. Elles seront « prolongées si nécessaire », précise-t-on à l’agence.

NB : Frontex avait déjà en Grèce plus de 500 agents et 11 navires. Deux avions de surveillance des frontières sont déjà venus en renfort.

(CG, st. et NGV)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.