La Croatie prend la présidence du Conseil de l’UE

(B2) La Croatie prend la présidence de l’Union européenne. Acte non négligeable. C’est le premier pays de l’Union européenne à avoir connu sur son territoire une guerre dans les 20 dernières années, c’est aussi le dernier des pays de la dernière vague d’élargissement vers l’Europe centrale et de l’Est à occuper pour la première fois cette fonction essentielle au sein de l’Union européenne.

Ensuite viendront le couple franco-allemand qui viendra occuper le siège de la présidence de façon alternée (au 2e semestre 2020 pour l’Allemagne, au 1er semestre 2022 pour la France, avec le Portugal et la Slovénie intercalés entre eux deux).

Une Europe forte dans le monde

Au rang international, son programme dénommé ‘une Europe forte dans un monde de défis’ (1) affiche quatre objectifs principaux : une Europe qui développe, une Europe qui connecte, une Europe qui protège, une Europe influente (2). C’est dans ce dernier chapitre que s’inscrivent les priorités internationales qui se déroulent en trois sous titres : être un partenaire mondial qui regroupe trois politiques différentes plutôt classiques : « promouvoir des politiques internationales de développement, encourager les réformes et renforcer la résilience des voisins de l’Est et du Sud (la politique de voisinage), renforcer les relations transatlantiques (relations USA-Europe), intensifier les relations avec l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine et les partenaires stratégiques de l’Union »

L’intégration des Balkans

Le second objectif est plus original et lié proprement au positionnement géopolitique de la Croatie. Il faut que l’Europe soit « une garantie de progrès et de stabilité en Europe du Sud-Est ». Il s’agit d’encourager des processus de réforme continus dans les pays des Balkans et la coopération régionale, de « poursuivre une politique d’élargissement crédible et efficace », sur la base « d’une perspective européenne confirmée [pour tous les candidats], et le respect intégral des critères fixés ». Le tout devrait culminer lors d’un sommet UE-Balkans organisé à Zagreb en mai 2020, vingt ans après le sommet de Zagreb, sous la présidence belge qui avait initié une politique de stabilisation – élargissement aux pays des Balkans.

Un fournisseur de sécurité

Le troisième objectif, être un « fournisseur de sécurité » prend toute son acuité aujourd’hui de par les enjeux internationaux et internes qui sont aujourd’hui en jeu au niveau européen. Les Croates veulent aboutir à « une approche stratégique de la défense et de la sécurité », prévenir les conflits et la gestion des crises en coopération avec des partenaires, renforcer des capacités de défense et de l’industrie de défense de l’UE et assurer une coopération étroite et en complémentarité entre l’UE et l’OTAN.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Télécharger le Programme et le Calendrier de la présidence

  1. A strong Europe in a world of challenges
  2. A Europe that develops A Europe that connects A Europe that protects An influential Europe

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).