Avec tous nos vœux pour 2020, en route pour les douze ans de B2

(B2) B2 commence cette année 2020 en fêtant bientôt (en juillet) ses douze ans d’existence et en préparant une nouvelle (petite) évolution. Si on m’avait dit qu’en commençant cette aventure par un blog, sans prétention, où j’expérimentais alors une nouvelle forme de journalisme, en grande partie par plaisir de faire ce métier, cela allait se transformer en une forme plus professionnelle, je ne l’aurai pas jamais vraiment cru.

« Avec Donald et Vladimir, il y a une chose certaine, 2020 sera tout sauf ennuyeuse. Pour Dame Europe, l’enjeu est clair : exister. Toute l’équipe de B2 vous souhaite une excellente année pleine de surprises et de beaux défis »

Faire un blog épistolaire est plutôt facile. Le transformer en un site d’information, indépendant financièrement, et rentable, est une autre aventure. Cela s’est fait par couches successives, non pas sur un business plan, planifié, mais en tâtonnant, essentiellement sous l’impulsion et la ‘pression’ amicale des lecteurs. C’est vous qui, d’une part, ont aimé le propos, puis y ont adhéré (y compris financièrement), ont accompagné cette transformation, en nous faisant des remarques, des suggestions, des avis, qu’on a suivis parfois, voire même souvent.

Claironner sur tous les toits qu’on est les meilleurs n’est pas notre style. Mais c’est un fait : B2 s’est installé dans le paysage, ces dernières années. Nous sommes devenus un des premiers médias francophones en ligne sur les aspects diplomatiques et de défense. Et nous n’avons pas à rougir devant nos ‘concurrents’ anglo-saxons. Malgré toute la qualité de leurs journalistes, nos chers confrères, comme Defence News ou Politico Europe, avec des moyens beaucoup plus importants que les nôtres, n’arrivent pas à couvrir aussi bien que nous certains sujets européens. Comme quoi être un petit poucet et oser écrire en français n’est pas un handicap, bien au contraire…

Sur nos sujets, nous sommes souvent en avance d’une phase, plus précis et plus complets. Nous n’entendons pas révolutionner la planète ‘Europe’, ne claironnons pas à tout bout de champ combien de lecteurs nous avons ou le nombre de journalistes qui forment notre équipe. Nous préférons être fidèles à la définition donnée par un de nos lecteurs émérite : l’influence, la discrétion.

Comme le disait un diplomate, autre fidèle lecteur, avec l’ironie qu’il sied à cette fonction : vous êtes « bien impoli, vous pourriez le dire autrement ». Oui… en effet. Notre rôle n’est pas d’être poli, mais d’être exact. Et, pour être exact, pour rapporter des faits et des propos, les décortiquer, nous devons parfois appuyer là où cela fait mal, où il y a un problème. Nous ne recherchons pas systématiquement les faits négatifs, nous voulons aussi mettre en évidence ce qui marque, ce qui progresse. Notre souci n’est pas de détruire, mais de construire. Or, pour construire, tous les bâtisseurs le savent, il faut creuser pour chercher les fondations.

B2, aujourd’hui, outre ma modeste personne, c’est tout de même une petite équipe de cinq personnes  (deux à 3/4 temps + deux pigistes bien précieux et 1 stagiaire), sans oublier le ‘backstage’ (webmaster, juriste, comptable). Nous n’avons pas d’autre moyen que les ressources de nos lecteurs. Ce qui m’oblige à transformer mon rôle ‘d’écriveur’ en ‘animateur’ et en gestionnaire. Ce rôle d’homme-orchestre n’est pas aisé tous les jours. Mais ceci est clair : je ne veux pas renoncer à écrire, à mettre les mains dans le cambouis de l’information. Cela m’oblige à jongler en permanence, dans un emploi du temps souvent compliqué par l’actualité. Mais comment s’en plaindre.

La transformation de B2 n’est pas terminée… Nous rénovons notre site, avec un nouveau ‘thème’ (ou ‘layout’), des petites astuces (comme le temps de lecture), le passage à un nouveau système d’alerte blog (l’ancien est désormais dépassé)… et une petite nouveauté (à venir) : le lancement de la version anglaise de ce blog. Eh oui, alors que le Brexit pointe le bout de son nez, nous passons de l’autre côté. Une révolution pour nous, ardents défenseurs de la francophonie. À suivre…

En attendant, tous nos vœux, chers lecteurs et lectrices, pour cette année 2020 qui a démarré en fanfare, au son du canon et de la diplomatie

(Nicolas Gros-Verheyde)

Crédit image : Présidence russe, Commission européenne, Maison Blanche – assemblage et mise en images © B2 / Leo Chevallier

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.