Douze pinasses remises à la Gendarmerie et à la Garde nationale maliennes

(B2) Huit pinasses ont été remises vendredi (8 novembre) : 5 pour la Gendarmerie et 3 pour la Garde nationale. Quatre rejoindront prochainement Ségou, où elles pourront notamment contribuer à la sécurité du prochain Festival sur le Niger

Pour assurer la sécurité sur le fleuve Niger… la pinasse (crédit : EUCAP Sahel Mali)

Pouvant emportant chacune dix personnels équipés et armés, elles doivent permettre « aux forces de sécurité intérieure de mieux contribuer à la sécurité sur le fleuve et ses abords, et de mieux protéger les villages isolés », indique la mission européenne EUCAP Sahel Mali, en particulier pendant la saison des pluies. Les douze embarcations financées par les fonds européens ont été fabriquées localement à Mopti. Ce qui permet de faire coup double en dopant l’emploi local.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.